Faisons de la France un pays responsable du bien-être de ses chats.

La loi française protége les animaux domestiques de la cruauté et de l'abandon; mais malgré cela, un état d'esprit datant du 19éme siécle et manquant  d'humanité vis à vis du chat prévaut toujours alors que le nombre de chats errants est en constante augmentation.

Il en résulte que plus de 500 associations ont été créées à travers les 95 départements français afin de limiter le nombre de chats errants et de soulager leurs souffrances. Malgré les efforts considérables de ces associations, le nombre de chats errants continue à augmenter en Charente Maritime ainsi que dans le reste de la France.

Notre association, 'La Protection des Chats', souhaite que le département de Charente Maritime délaisse cet état d'esprit archaîque et adopte le principe du "Capturer-Stériliser-Relâcher" (CSR) comme la seule méthode viable pour contrôler le nombre de chats errants. Elle espère que la Charente Maritime deviendra le premier département de France à censurer cet état d'esprit brutal et les actions cruelles qui en découlent, afin de montrer le chemin au reste de la France.

Signez notre pétition, et aidez la France à faire le premier pas pour devenir un pays responsable du bien-être de ses chats.

Madame le Président, Madame le Vice-Président et Madame le Député du Conseil Général de la Charente Maritime.

Nous, soussignés, approuvons la pétition qui suit:

La loi française protége les animaux domestiques de la cruauté et de l'abandon en prévoyant de lourdes sanctions pour les contrevenants, ce qui est admirable.

Cependant, deux questions exigent d'urgence notre attention:


(1) des chats domestiques non stérilisés, mâles ou femelles, sont abandonnés illégalement chaque année en France; ces chats se reproduisent et cela se traduit par un trop grand nombre de chats et de chatons dont personne ne veut.

(2) les propriétaires qui ne veulent pas contrôler les habitudes reproductives de leurs chats domestiques non-stérilisés sont responsables d'une source constante de chats et de chatons indésirables dans les villages et villes de France.

Il en a résulté la création de plus de 500 associations/refuges de protection des chats répartis dans les 95 départements de France, y compris la Charente Maritime, afin de contribuer à résoudre ces problémes. Leur dévouement est visible au travers de la Fondation Bardot, Trente Millions d'Amis, la Société Protectrice des Animaux et bien d'autres associations connues. Les associations de Charente Maritime et les cliniques vétérinaires qui les aident peuvent témoigner de la gravité du probléme.

Ces associations existent pour des raisons humanitaires, que ce soit en Charente Maritime ou ailleurs en France, afin de réduire le nombre de chats errants et par conséquent les maladies et la faim qui causent tant de souffrances inutiles à ces félins. Les citoyens français, mais aussi nombre de résidents britanniques, contactent souvent ces associations pour leur demander aide et conseils. Ils témoignent tous du triste sort des chats errants de notre département.

Ces associations existent aussi pour s'opposer à ceux qui considérent que les chats errants sont une nuisance et qui les tuent par noyade ou par balles, qui les empoisonnent ou les euthanasient. La loi n'existe-t-elle pas pour protéger les animaux de tels traitements? Noyer des chatons, par exemple, doit sûrement être classé comme un acte de cruauté aux termes de la loi française.

L'extermination a prouvé son inefficacité. Si demain, d'un coup de baguette magique, tous les chats errants de Charente Maritime disparaissaient, le vide ainsi créé serait à nouveau vite rempli pour la raison suivante: les propriétaires qui ne veulent pas contrôler les habitudes reproductives de leurs chats domestiques non stérilisés sont responsables d'une source constante de chats et de chatons indésirables. D'où peuvent-ils venir autrement?

Cette multiplication des chats et chatons non désirés continuera ad infinitum. Les associations de Charente Maritime poursuivront inlassablement leur travail, mais les demandes qui leur sont faites deviennent de plus en plus exigeantes et coûteuses.

Nous, soussignés, faisons donc appel au Conseil Général de la Charente Maritime afin qu'il mette en place - en partenariat avec les autres structures concernées dont les associations de protection des chats - un cadre légal au sein duquel ces questions pourront être débattues afin qu'il en résulte une résolution.

Addendum - les associations souhaitent mettre à l'ordre du jour les sujets de discussion suivants:

(1)  Les propriétaires de chats en Charente Maritime doivent être encouragés à faire  identifier leurs animaux  - ainsi que l'exige la loi - et, ce qui est aussi important, ils doivent être encourages à se conduire de façon responsable en faisant stériliser leurs chats, ce qui est la seule façon d'éviter une reproduction incontrôlée.

(2)  La gestion de colonie de chats libres dans les villes. Par exemple, le nombre de chats errants à Toulouse, est contrôlé avec humanité, avec l'aide du maire et les citoyens de Toulouse, par une association sans avoir recours de l'extermination.

(3) "Capturer, Stériliser, Relâcher" est un systéme qui est utilisé par les associations dans de nombreux pays du monde, dont la France. Ce systéme est la seule méthode bienveillant qui permette effectivement de réduire la population de chats errants. Pourquoi ne pas adopter officiellement cette méthode en Charente Maritime?

Faisons en sorte que la Charente Maritime serve d'exemple pour la reste de la France.

Merci d'avoir pris le temps de lire cette pétition.

Bruce Weir,
'La Protection des Chats' asso W174001125
7 Impasse du Porche,
17460 Tesson,
France.

Sign Petition

privacy policy

By signing, you accept Care2's terms of service.

Having problems signing this? Let us know.