Sauvons le Réseau canadien de la santé

  • by: Amis du RCS
  • target: Premier ministre Stephen Harper et au ministre fédéral de la Santé, Tony Clement 

Note: this petition is also available in English http://www.thepetitionsite/1/savechn

Nous, soussignés, souhaitons préserver le Réseau canadien de la santé. Nous exigeons que le gouvernement annule les compressions auxquelles doit procéder l'Agence de la santé publique, que le financement intégral et permanent du Réseau soit rétabli sur-le-champ et que l'on continue de développer cette précieuse source de renseignements sur la santé pour en faire la meilleure au monde.




Le gouvernement conservateur prévoit mettre la hache dans le Réseau canadien de la santé à la fin du mois de mars 2008.

Le Réseau canadien de la santé (RCS) est un service national bilingue de promotion de la santé qui est exploité par l'Agence de la santé publique du Canada et d'autres grandes organisations canadiennes du domaine de la santé. L'un des réseaux les plus complets en son genre dans le monde, le RCS offre des renseignements fiables sur la promotion de la santé et la prévention des maladies et blessures afin d'aider les particuliers et les communautés du Canada à faire des choix sains qui améliorent leur qualité de vie. Le RCS est un service en ligne qui mise sur une collaboration exceptionnelle entre des organismes communautaires, des universités, des hôpitaux et des bibliothèques.

Le RCS offre des liens vers plus de 20 000 ressources Internet canadiennes, en anglais, en français et dans plusieurs autres langues, qui respectent de rigoureux critères de qualité, de l'information détaillée concernant 25 grands segments de la population et thèmes touchant la santé, ainsi qu'un bulletin électronique bimensuel. À l'heure actuelle, approximativement 390 000 personnes consultent le RCS chaque mois. L'achalandage a progressé de façon soutenue depuis sa création en 1999, et plus particulièrement en 2007, où il a augmenté de 70 p. 100 par rapport à 2006. Environ 40 p. 100 des visiteurs sont des professionnels de la santé qui ont recours au RCS pour eux-mêmes ou leurs clients. Les francophones consultent le RCS dans une plus forte proportion que d'autres sites comparables, et 94 p. 100 des usagers le recommandent à d'autres personnes.

Voici quelques raisons additionnelles de sauver le Réseau canadien de la santé :







  • Une majorité de Canadiennes et de Canadiens utilisent l'Internet pour trouver de l'information sur la santé. Un sondage mené en 2004 par Projet Internet Canada auprès de 3 000 répondants a constaté que 54 p. 100 d'entre eux obtenaient ce type de renseignements sur l'Internet et y consacraient 59 minutes par semaine. Cette proportion ne cesse d'augmenter au fil des ans.



  • La nécessité d'un service comme le RCS est clairement établie dans le Plan directeur et Plan tactique pour l'infostructure pan-canadienne de la santé, publié en décembre 2000 sur le site Web de Santé Canada. Ce rapport soulignait l'importance, pour le secteur public, de favoriser la diffusion en ligne de renseignements sur la santé destinés au grand public. Les auteurs considéraient le RCS comme un joueur essentiel de ce secteur, le décrivant d'ailleurs comme « l'exemple le plus remarquable au Canada ». Dans ce sens, le rôle du gouvernement serait de garantir « l'accessibilité, la pertinence et la convivialité de l'information et de la technologie, qui devront soutenir les autosoins et les télésoins, être fiables et être appuyées par des normes adéquates. »



  • Selon le Rapport public GED 2005 de Santé Canada, le RCS constitue un « important outil d'intégration horizontale, de collaboration et d'information. » On y mentionne les résultats d'une enquête en ligne, effectuée au printemps 2004, selon laquelle « environ 95 % des utilisateurs sont satisfaits ou très satisfaits de la qualité de l'information fournie par le RCS. »



  • En mai 2006, l'organisme Consumer Health Information Providers Group (CHIPIG) de l'Association des bibliothèques de la santé du Canada classait le RCS au premier rang des sites Web canadiens sur la santé consultés par le grand public.



  • Comme il n'existe aucun autre grand service public d'information en plusieurs langues sur la santé, le RCS s'est avéré très précieux dans notre pays, qui compte une forte proportion d'immigrants.



  • La section Autochtones du RCS est unique en son genre.



  • Les coûts du RCS vont en diminuant, ce qui rend le portail plus efficient avec le temps. On comprend mal pourquoi le gouvernement fédéral a décidé d'éliminer le financement du RCS au moment même où il connaît un excédent budgétaire important.
Nous devons agir dès maintenant pour sauver le Réseau canadien de la santé. En signant cette pétition, vous vous ralliez aux nombreuses personnes qui se portent à la défense des services publics et non commerciaux de renseignements sur la santé à l'intention de tous les Canadiens. Vous pouvez aussi envoyer une lettre (ou vous servir de l'exemple ci-après) à votre député fédéral, au ministre fédéral de la Santé et au premier ministre.
Nous, soussignés, souhaitons préserver le Réseau canadien de la santé. Nous exigeons que le gouvernement annule les compressions auxquelles doit procéder l'Agence de la santé publique, que le financement intégral et permanent du Réseau soit rétabli sur-le-champ et que l'on continue de développer cette précieuse source de renseignements sur la santé pour en faire la meilleure au monde.
Sign Petition
Sign Petition
You have JavaScript disabled. Without it, our site might not function properly.

privacy policy

By signing, you accept Care2's terms of service.

Having problems signing this? Let us know.