Obtenir la Fermeture du Centre d'Expérimentation Animale de l'Hôpital de la Timone à Marseille

  • by: Franck Porcher
  • target: Maire de Marseille - Préfecture - Conseil Régional - Député(e)s des Bouches du Rhône

Close the Center for Animal Experimentation at La Timone Hospital in Marseille, France!

[This petition is written in French; the first two paragraphs have been translated into English.]

To our shock, sorrow and fear, we have learned about the existence of a facility in Hospital of La Timone in Marseille that is more than a thousand square feet in size and dedicated to the exploitation, the torture and the live dissection of animals.

Set within a public medical institution supposed to respect and protect life,  this "lab", nothing but a true altar of death, is where tens of thousands of animals, cats, dogs, rats, mice, primates, mammals and rodents of all species are in effect, and will be,  sadistically tortured and mutilated while alive, most often in conditions that approach horror, in the name of "scientific experimentation" and of the mafia-like cartels of the pharmaceutical industry.

-----------

   Nous apprenons avec stupeur, tristesse et effroi l'existence à l'hôpital de La Timone, à Marseille, d'un espace concentrationnaire de plus de mille mètres carrés destiné à l'exploitation, à la torture et à la vivisection animales.

   Sis au sein d'un établissement médical public supposé protéger et respecter la vie,  cet espace, véritable autel de la mort, est le lieu où sont et seront sadiquement torturés et mutilés vivants, le plus souvent dans des conditions proches de l'horreur, des dizaines de milliers d'animaux, chats, chiens, rats, souris, primates, mammifères et rongeurs en tous genres, au nom de "l'expérimentation scientifique" et des cartels mafieux de l'industrie pharmaceutique.

   Cependant, de nombreux débats animés au sein de la communauté scientifique révèlent preuves à l'appui, que "Les animaux, mammifères ou non, n'ayant pas le même modèle génétique que l'homme et ne pouvant donc pas être considérés comme des modèles biologiques de l’homme, les conclusions des expérimentations animales ne pouvaient en aucune manière être projetés avec certitude et sécurité sur l'homme, ou fournir des données définitives ou pertinentes pour comprendre et guérir les maladies humaines."

   En d'autres termes, l'intérêt scientifique de l'expérimentation animale, pour son rapport médical à l'homme, est quasi-nul, et le sacrifice de milliers d'animaux au nom de cette pseudo-science, hormis son côté sadique (tests de vaccins et autres protocoles médicamenteux, tests de prothèses, tests de procédures opératoires, tests de produits domestiques,...) éminemment inutile.

   Rappelant encore que sa pratique pour la mise au point de produits cosmétiques est définitivement interdite par la directive européenne du 11 mars 2009.

   Dans son Introduction à l’étude de la médecine expérimentale, Claude Bernard écrivait :  « Il est bien certain que pour les questions d’application immédiate à la pratique médicale, les expériences faites sur l’homme sont toujours les plus concluantes. »

   C’est donc parce que la morale interdit de pratiquer certaines expériences sur l’homme que les pseudo-scientifiques s'autorisent l'expérimentation animale et non parce qu'elle fournirait des résultats scientifiques exploitables.

   L'expérimentation animale que l'on s'apprête à pratiquer dans ce nouveau temple de la mort --tortures, mutilations, atteintes à l'intégrité physique et biologique, et autres atrocités-- est donc dépourvue de toute justification scientifique et morale. 

   De plus, elle heurte la sensibilité de millions de citoyens français pour qui ces animaux sensibles et sans défense, ont, comme chacun de nous, un droit inaliénable à la dignité et au respect, celui de la vie, et le *droit* de conduire leurs vies selon les lois naturelles propres à leurs espèces, dans le respect des efforts internationaux pour la reconnaissance internationale d'une Charte Internationale des Droits des Animaux.

   Nous pensons que la très grande majorité des êtres humains refuserait d'être traitée par des protocoles médicamenteux directement issus de la souffrance, de la torture et du sacrifice de millions d'animaux, si elle en était pleinement informée (Aussi, nous soutenons l'initiative d'une nouvelle loi qui fasse obligation à l'industrie incriminée de porter en gras sur les emballages la mention "Expérimentation Animale". En parallèle, une enquête mondiale est en cours afin de délivrer rapidement à l'industrie mafio-pharmaceutique le message fort selon lequel  la majorité des populations refuse d'être complice de leurs "produits de mort", issus de la souffrance, de la torture et du crime).

   A l'opposé, nous soutenons que l'exposition permanente à la misère et à souffrance humaine et animale, absolument intolérables, où que le regard se pose, est précisément une cause proéminente des maladies dont souffrent l'homme partout dans le monde

   Savoir que la médecine mondiale n'est plus criminelle, un voeu universel porté par l'immense grande majorité des populations humaines, malheureusement baffoué par les cartels mafieux de l'industrie pharmaceutique, et ses lobbies gouvernementaux, serait le début d'un havre de paix pour le coeur et l'âme, et un pas immense vers la réconciliation universelle. 

   Enfin, il serait inutile de s'étendre sur les scandales réguliers de l'industrie mafio-pharmaceutique, tant il est de notoriété publique que la grande majorité des médicaments disponibles sur le marché, à cause de leurs cortèges d'effets secondaires souvent plus néfastes et dangereux pour le patient que la maladie "soignée", ne sont pas à la hauteur des promesses que certains scientifiques présomptueux ou mercantilement acquis à la cause de l'industrie mafieuse déjà citée nous laissent croire ou espérer. Qu'à ce titre, ces "potions" servent d'abord, et en priorité, les intérêts financiers de l'industrie mafio-pharmaceutique.   

   Mais tout ceci, Monsieur Pinzelli, directeur du CHU de la Timone à Marseille, "agent" de l'industrie mafio-pharmaceutique le sait déjà.

   Aussi, 
   

   * parce que l'expérimentation animale est rien moins qu'une usurpation scientifique, une pseudo-science sans valeur scientifique établie,
   

   * qu'elle est responsable d'atroces souffrances sur des milliers d'animaux innocents,
   

   *que sa pratique barbare et dévalorisante insulte et dégrade l'humanité,
   

   *parce que ces milliers d'animaux sacrifiés en pure perte ont besoin de partisans et d'avocats pour s'opposer à des pratiques sociétalement décadentes et scandaleuses, 


   nous demandons la fermeture administrative du centre d'expérimentation animale du centre hospitalier de la Timone à Marseille que dirige M. Pinzelli,
   

   nous demandons une enquête administrative afin d'expliquer les raisons de la construction d'un centre majeur d'expérimentation animale dans un centre de santé public sans qu'aucune information ou consultation citoyenne des populations riveraines, civiles, scientifiques et estudiantines n'ait jamais eu lieu, sans qu'aucun consensus ne ce soit jamais dégagé, et restaurer la transparence quant aux responsabilités dans le financement de cette opération.

   Votre soutien justifie notre action, et fait grandir notre espoir de construire chaque jour un peu plus un monde meilleur, plus juste, et plus respectueux de la vie et l'expression de ses importantes diversités.
   Merci de diffuser le plus largement possible, ainsi que sur vos réseaux sociaux.
  La pétition et l'action nous permettront de saisir le Maire de Marseille, la Préfecture, le Conseil Régional et les députés des Bouches du Rhône.
   Au nom de toutes ces victimes, passées, présentes, et à venir,
   Merci.
  
Dr. Franck Porcher, PhD.C.Sc.

Monsieur Pinzelli,

   Nous apprenons avec stupeur, tristesse et effroi la construction à l'hôpital de La Timone, à Marseille, d'un espace concentrationnaire de plus de mille mètres carrés destiné à l'exploitation, à la torture, et à la vivisection animales.



   Dans cet espace, véritable autel de la mort, seront donc prochainement sadiquement torturés et mutilés vivants, le plus souvent dans des conditions proches de l'horreur, des dizaines de milliers d'animaux, chats, chiens, rats, souris, primates, mammifères et rongeurs en tous genres, au nom de "l'expérimentation scientifique" et des cartels mafieux de l'industrie pharmaceutique.

   Cependant, de nombreux débats animés au sein de la communauté scientifique révèlent preuves à l'appui, que "Les animaux, mammifères ou non, n'ayant pas le même modèle génétique que l'homme et ne pouvant donc pas être considérés comme des modèles biologiques de l’homme, les conclusions des expérimentations animales ne pouvaient en aucune manière être projetés avec certitude et sécurité sur l'homme, ou fournir des données définitives ou pertinentes pour comprendre et guérir les maladies humaines."

   En d'autres termes, l'intérêt scientifique de l'expérimentation animale, pour son rapport médical à l'homme, est nul, et le sacrifice de milliers d'animaux au nom de cette pseudo-science, hormis son côté sadique (tests de vaccins et autres protocoles médicamenteux, tests de prothèses, tests de procédures opératoires, tests de produits domestiques,...) inutile.

   Rappelant encore que sa pratique pour la mise au point de produits cosmétiques est définitivement interdite par la directive européenne du 11 mars 2009.

Dans son Introduction à l’étude de la médecine expérimentale, Claude Bernard écrivait :  « Il est bien certain que pour les questions d’application immédiate à la pratique médicale, les expériences faites sur l’homme sont toujours les plus concluantes. »

   C’est donc parce que la morale interdit de pratiquer certaines expériences sur l’homme que les pseudo-scientifiques s'autorisent l'expérimentation animale et non parce qu'elle fournirait des résultats scientifiques exploitables.

   Monsieur Pinzelli, l'expérimentation animale que vous vous apprêtez à pratiquer dans votre nouveau temple de la mort --tortures, mutilations, atteintes à l'intégrité physique et biologique, et autres atrocités-- est donc dépourvue de toute justification scientifique et morale.

   De plus, elle heurte la sensibilité de millions de citoyens français pour qui ces animaux sensibles et sans défense, ont, comme vous, un droit inaliénable à la dignité et au respect, celui de la vie, et le *droit* de conduire leurs vies selon les lois naturelles propres à leurs espèces, et dans le respect des efforts internationaux pour Une Charte Internationale des Droits des Animaux.

   Enfin, il serait inutile de s'étendre sur les scandales réguliers de l'industrie mafio-pharmaceutique, tant il est de notoriété publique que la grande majorité des médicaments disponibles sur le marché, à cause de leurs cortèges d'effets secondaires souvent plus néfastes et dangereux pour le patient que la maladie "soignée", ne sont pas à la hauteur des promesses que certains scientifiques présomptueux ou mercantilement acquis à la cause de l'industrie mafieuse déjà citée nous laissent croire ou espérer. Qu'à ce titre, ces "potions" servent d'abord, et en priorité, les intérêts financiers de l'industrie mafio-pharmaceutique.  

   Mais tout ceci, Monsieur Pinzelli, évidemment vous le savez déjà ! La question qui reste donc à vous poser est "Quels intérêts servez-vous ?" .

   A l'évidence ceux de l'industrie mafio-pharmaceutique.

   Aussi,
  parce que l'expérimentation animale est rien moins qu'une usurpation, une pseudo-science sans valeur scientifique établie,
   qu'elle est responsable d'atroces souffrances sur des milliers d'animaux innocents,
   que sa pratique barbare et dévalorisante insulte et dégrade l'humanité,
   parce que ces milliers d'animaux sacrifiés en pure perte ont besoin de partisans et d'avocats pour s'opposer à des pratiques sociétalement décadentes et scandaleuses,
   nous demandons la fermeture administrative du centre d'expérimentation animale du centre hospitalier de la Timone à Marseille que vous dirigez,
   nous demandons une enquête administrative afin d'expliquer les raisons de la construction d'un centre majeur d'expérimentation animale dans un centre de santé public sans qu'aucune information ou consultation citoyenne des populations riveraines, civiles, scientifiques et estudiantines n'ait jamais eu lieu, sans qu'aucun consensus ne ce soit jamais dégagé, et restaurer la transparence quant aux responsabilités dans le financement de cette opération.


Franck Porcher, PhD.C.Sc.
Update #23 years ago
Nous vous remercions de soutenir notre action, un pas important vers l'arrêt définitif de toute expérimentation animale en Europe.
Néanmoins, faute du support direct de Care2 (sponsorisé par Bayer&Co), le nombre de signatures recueillies (3200) est encore très insuffisant pour faire un vrai levier citoyen.
86% de la population s'opposant à l'expérimentation animale, merci d'avance de déployer LARGEMENT cette pétition auprès de vos amis et réseaux sociaux.
Dr. Franck Porcher, PhD
Update #13 years ago
http://www.care2.com/create/update-petition/552721489

Grâce à votre soutien, notre pétition prend de l'ampleur. Merci de diffuser TRES LARGEMENT à l'ensemble de vos contacts et sur vos réseaux sociaux. Fermer ce centre de la mort sera une immense victoire pour nous tous

Thanks to your support, our petition is gaining momentum. Please broadcast widely to your contacts and social networks. Shutting down this major death center will be an immense victory for all of us

MERCI
Franck PORCHER
Sign Petition
Sign Petition
You have JavaScript disabled. Without it, our site might not function properly.

privacy policy

By signing, you accept Care2's terms of service.

Having problems signing this? Let us know.